Ancienne Abbaye de Marbach
Menu  
  Abbaye de Marbach, une association
  Marbach, histoire d'une Abbaye
  Les Jardins de l'Abbaye
  Saison culturelle 2017
  Manifestations à venir
  Narthex - fiche technique
  Soutenir l'Abbaye
  Dans la presse...
  Contact
  Y aller...
  Forum (CoVoiturage)
  Livre d'or
  Le Blog
  Saison 2016 (archives)
  Saison 2015 (archives)
  Saison 2014 (archives)
  Saison 2013 (archives)
  Saison 2012 (archives)
  => Spectacles
  => Samedi 2 juin
  => Dimanche 10 juin
  => Samedi 16 juin
  => Samedi 23 juin
  => Dimanche 24 juin
  => Samedi 30 juin
  => Samedi 7 juillet
  => Samedi 21 juillet
  => Dimanche 22 juillet
  => Dimanche 29 juillet
  => Dimanche 5 aout
  => Dimanche 19 aout
  => Dimanche 16 septembre
  => Journées_du_Patrimoine
  => Expos
  => Autour de nous
  => Regard'Ailleurs
  => Desert Blues
  => Monstres et Merveilles
  => Vendredi 27 juillet (Mulhouse)
  => Samedi 28 juillet (Kaysersberg)
  => Vendredi 3 aout (Mulhouse)
  => Samedi 4 aout (Kaysersberg)
  => Dimanche 15 septembre
  Saison 2011 (archives)
  Saison 2010 (archives)
  Saison 2009 (archives)
  Saison 2008 (archives)
  Conte et Fleurettes (archives)
  Compteur
Association Abbaye de Marbach
Dimanche 15 septembre
Dimanche 15 septembre à 17h
Concert de Clôture à l'Abbaye de Marbach
Musiques au temps des Scarlatti
avec l'Ensemble Orarius & Olivier Schreiber
Entrée libre - Plateau
 
Alessandro Scarlatti figure parmi les plus grands compositeurs napolitains de la première moitié du XVIIIe siècle.
Il occupa le poste de primo maestro au conservatoire S. Maria di Loreto d’environ 1734 jusqu’à sa mort en 1755, là-même ou Scarlatti enseigna moins d’un demi-siècle plus tôt.
Durante fut influencé par Scarlatti, ses premières oeuvres le montre, notamment le drame sacré La cerva assetata ovvero L’anima nelle fiamme, exécuté à Naples le 18 février 1719 et qui ne connut malheureusement pas le succès, le public trouvant le style démodé et recherchant désormais la nouveauté.
Le présent programme nous fait découvrir deux facettes d’Alessandro Scarlatti.
La première est l’immense talent lyrique et dramatique qui ont fait de lui l’un des plus grands compositeurs d’opéras au tournant du XVIIe siècle.
La seconde est celle de la pratique du stile osservato, héritage de Palestrina, qu’Alessandro a brillamment assimilé et a su intégrer dans son langage avec génie.
Ce dernier était encore en pratique depuis la Contre-Réforme et de nombreux compositeurs écrivaient des oeuvres polyphoniques.
Seule la destination ecclésiastique peut justifier la continuité d’un tel genre musical à une époque ou le nouveau style initié par Monteverdi ne cesse d’évoluer surtout au contact de l’opéra.
S’il y est un genre que Scarlatti pratiqua et affectionna particulièrement, c’est celui de la cantata da camera.
Fort de son expérience de l’opéra, il est l’auteur de près de 60 opéras, Alessandro su apporter à la cantate ses lettres de noblesses.
Son catalogue en compte près de sept cents, un nombre impressionnant au vu de l’importante carrière qu’il a mené, ce qui lui valu d’être surnommé «l’Orphée italien» par ses contemporains.
C’est surtout à Naples qu’il put s’adonner à l’écriture d’oeuvres lyrique car le pontificat d’Innocent XII plongea Rome dans une période de répression et de censure cléricale. Dès 1697, le nouveau pape fit fermer tous les théâtres de la ville, obligeant ainsi tous les compositeurs, qui jouissaient jusqu’alors de la protection du pape Alexandre VIII Ottoboni, à partir trouver patronage dans d’autres villes. C’est ainsi que Naples devint l’un des plus grand foyer lyrique d’Italie. 
.
Soutenir l'Abbaye  
   
Marbach, histoire d'une abbaye  
  Abbaye de Marbach 68420 Obermorschwihr  
Partager  
  Bookmark and Share


 
121460 visiteurs