Ancienne Abbaye de Marbach
Menu  
  Abbaye de Marbach, une association
  Marbach, histoire d'une Abbaye
  Les Jardins de l'Abbaye
  Saison culturelle 2017
  Manifestations à venir
  Narthex - fiche technique
  Soutenir l'Abbaye
  Dans la presse...
  Contact
  Y aller...
  Forum (CoVoiturage)
  Livre d'or
  Le Blog
  Saison 2016 (archives)
  Saison 2015 (archives)
  Saison 2014 (archives)
  => Dimanche 22 juin
  => Samedi 28 juin
  => Dimanche 6 juillet
  => Samedi 12 juillet
  => Samedi 19 juillet
  => Dimanche 20 juillet
  => Samedi 26 juillet
  => Samedi 9 août
  => Samedi 16 août
  => Le Cri de la Chouette
  => 13 et 14 Septembre
  => Les Expos 2014
  => 14 juin - 6 juillet
  => 12 juillet - 9 août
  => 16 août - 14 septembre
  => Concert inédit Steev Kindwald
  => Samedi 14 juin
  Saison 2013 (archives)
  Saison 2012 (archives)
  Saison 2011 (archives)
  Saison 2010 (archives)
  Saison 2009 (archives)
  Saison 2008 (archives)
  Conte et Fleurettes (archives)
  Compteur
Association Abbaye de Marbach
Dimanche 6 juillet
-Dimanche 6 juillet à 17h00-

L'atelier Cœur
et Laurence Hunckler
avec
Dominique Gerrer et Claude sitterlin, piano
Direction Laurence Hunckler-ElMoncef

Brahms - Liebeslieder op.52
Lehar - La veuve joyeuse

Entrée Libre - Plateau



L’Atelier Coeur s’est formé en 2005 à Colmar autour de Laurence Hunckler, artiste lyrique, professeur de chant et chef de choeur.  Il est composé d’une trentaine de chanteurs amateurs amoureux de l’art vocal sous toutes ses formes.  L’objectif de l’Atelier Coeur est de donner la possibilité à des chanteurs amateurs de tous niveaux de se former en travaillant  des œuvres du grand répertoire classique ou lyrique mais aussi d’ouvrir une relation entre chanteurs amateurs et professionnels.
Au programme, l’ensemble a déjà travaillé sur des oeuvres telles que le “Stabat Mater” de Pergolèse où ont été mis en relation la voix et la danse grâce au travail avec Vincent Geiller, danseur au Ballet du Rhin. En 2008 et 2009, l’Atelier a abordé le répertoire lyrique et la mise en scène avec deux programmes, “Viva Opéra” avec des extraits de choeurs d’opéras et  “Autour de Carmen” avec des extraits du “Carmen” de Bizet. L’année 2010 a vu un retour vers la musique sacrée avec des oeuvres de Rossini, Bellini  et Verdi. En 2012, nouveau programme avec des extraits de West side Story de Bernstein ainsi que des Ceremony of Carols de Britten. Ce concert sera d’ailleurs redonner en novembre prochain dans le  cadre du Festival du Cloché vrillé de Niedermorschwihr.

Présente sur la scène artistique alsacienne depuis 1991, Laurence Hunckler  s’est perfectionnée dans le répertoire lyrique. Depuis 2003, elle travaille régulièrement avec l’Opéra National du Rhin mais aussi le Grand Théâtre de Dijon où elle a participé à des productions telles que “Le Bal Masqué”, Faust, Tosca ou encore Macbeth de Verdi. Par ailleurs, elle affectionne les arts croisés et travaille depuis 2005 avec la Cie Vocalise Trio qui produit le spectacle “Divas” mêlant art lyrique et théâtre burlesque.


Johannes Brahms

En mai 1863, Johannes Brahms a accepté le poste d'administrateur de la Singakademie Vienne, puis en Septembre 1872 par la direction de la Vienne Gesellschaftskonzerte. Durant son mandat dans les deux positions, Brahms produit de nombreuses œuvres pour chœur, à la fois accompagné et a cappella. Celles ci sont pour quatuor vocal, notamment les Valses Liebeslieder, op. 52, et les Valses Liebeslieder Neue, op. 65.

Les Liebeslieder de Brahms représentent un mélange entre la musique folklorique du nord de l'Allemagne (ancienne patrie du compositeur) et les valses et Ländler de Haute-Autriche (sa nouvelle patrie). En effet, les Liebeslieder de Brahms sont des valses viennoises stylisées. Presque tous les poèmes de Daumer utilisent les deux attributs positifs et négatifs de l'amour.


Franz Lehár

Die lustige Witwe est une opérette autrichienne en trois actes de Franz Lehár. Le livret a été écrit par Victor Léon et Leo Stein d'après la comédie d'Henri Meilhac, L'Attaché d'ambassade (1861). La première eut lieu le 30 décembre 1905 au Theater an der Wien. Le triomphe est immédiat et l'Europe l'accueille. Flers et Caillavet en écrivent une version française dont la première aura lieu le 28 avril 1909 à l’Apollo.

.


Soutenir l'Abbaye  
   
Marbach, histoire d'une abbaye  
  Abbaye de Marbach 68420 Obermorschwihr  
Partager  
  Bookmark and Share


 
119782 visiteurs