Ancienne Abbaye de Marbach
Menu  
  Abbaye de Marbach, une association
  Marbach, histoire d'une Abbaye
  Les Jardins de l'Abbaye
  Saison culturelle 2017
  => Malva chante Neruda - 11 juin 17h
  => Laurence Hunckler - Spinto 18 juin 17h
  => Pauline Haas Thomas Bloch - 1er juillet 20h30
  => Excalembour sam 8 juillet 20h30
  => Les 3 barbus sam 8 juillet 22h
  => Cécile Corbel dim 9 juillet 17h
  => Elione dim 16 juillet 17h
  => Viz en concert dim 23 juillet 17h
  => Les Jeudis de l'Abbaye - 17 août 17h
  => Akhtamar String Quartet dim 20 août 17h
  => Duo Intemporel sam 26 août 20h30
  => Gospel Swing sam 26 août 22h
  => Camembert dim 27 août 17h
  Manifestations à venir
  Narthex - fiche technique
  Soutenir l'Abbaye
  Dans la presse...
  Contact
  Y aller...
  Forum (CoVoiturage)
  Livre d'or
  Le Blog
  Saison 2016 (archives)
  Saison 2015 (archives)
  Saison 2014 (archives)
  Saison 2013 (archives)
  Saison 2012 (archives)
  Saison 2011 (archives)
  Saison 2010 (archives)
  Saison 2009 (archives)
  Saison 2008 (archives)
  Conte et Fleurettes (archives)
  Compteur
Association Abbaye de Marbach
Malva chante Neruda - 11 juin 17h
Abbaye de Marbach 2007-2017
Saison 10... c'est parti


dim 11 juin 17h
Malva chante Pablo Neruda
Entrée libre - Plateau au profit des artistes

 

Mettre en « musique de la poésie n’est pas un geste artistique aisé, ni même courant, surtout lorsque l’auteur écrit en espagnol. L’enjeu esthétique est de taille et l’engagement artistique osé face à la difficulté à dépasser les marques fondamentales de l’œuvre originale et les dimensions aussi subtiles que complexes qui ont fondé sa reconnaissance ; surtout lorsqu’il s’agit d’un poète aussi imposant que Pablo Neruda et ses Vers du Capitaine.
Et c’est pourtant le parti pris du groupe Malva :  sans corrompre le texte, sans l’abîmer ou l’altérer, sans lui enlever une once de ses puissances évocatrices, l’assemblage musical orchestré par Johanne Tatin-Wilk et Clément Dague augmente l’œuvre et la remet magistralement en perspective. 

Le projet nait en mai 2014 de la rencontre entre Johanne Tatin-Wilk, chanteuse accordéoniste, avec Clément Dague, guitariste. Ils se retrouvent autour de leur passion commune pour jouer des airs flamenco, rumba, fado, puis ils se dirigent vers la composition. Ils choisissent d’utiliser comme matière première les poèmes d’amour du grand poète chilien Pablo Neruda, issus du recueil « Les vers du Capitaine », écrit par ce dernier lors de son exil à Naples dans les années 50’s, et longtemps resté anonyme.  L’état amoureux qu’y conte le poète, appelle passions, doutes, rages et luttes, d’où jaillissent une multiplicité de rythmes et de pulsations, comme autant d’évocations à la mise en musique…  

Fin 2014, après 6 mois de travail de création, ils invitent Jérôme Fohrer à la contrebasse et Christophe Oury à l’accordéon, dans la perspective d’une présentation inédite de ce nouveau projet lors de la soirée de présentation du festival Le Printemps des Bretelles, en janvier 2015.

 

Soutenir l'Abbaye  
   
Marbach, histoire d'une abbaye  
  Abbaye de Marbach 68420 Obermorschwihr  
Partager  
  Bookmark and Share


 
122417 visiteurs